img

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter deux looks différents. L’un, classe et sobre, et l’autre, plus casual chic, à l’aspect et au prétexte plus estival. Ces deux looks placés dans deux univers différents vont parler d’eux-mêmes, et mettre, par extension, la lumière sur l’étendue des collections et l’ADN de la marque Uniqlo.


img
img

Vous connaissez sans doute la marque mais faisons tout de même un bref récapitulatif.

Imaginée en 1984 par Tadashi Yanai et implantée partout dans le monde (Londres, Pékin, New York, etc.), cette marque japonaise justifie son succès par des produits accessibles, de qualité, innovants et disponibles dans de nombreuses déclinaisons, aussi bien en termes de couleurs que de tailles. Voilà une combinaison d'atouts qu'on ne retrouve pour l'instant pas chez ses concurrents « fast retailers », d'où le nom de la marque Uniqlo, contraction de « Unique Clothing ».

Uniqlo parvient à répondre à des besoins très différents : la marque satisfait à travers ses basiques low-cost (c’est ce que nous allons voir dans le look 2) une consommation de masse tout en parvenant à attirer une clientèle plus exigeante et plus sensible aux codes du luxe (look 1) qui sera séduite par le travail de création fournit dans les collaborations, avec en plus une promesse de qualité et d’innovation chère à Uniqlo.


img
img

Look 1

Comme vous le savez sans doute, je vais bientôt m’installer dans de nouveaux locaux afin d’y exercer ma passion du mieux possible. C’est pourquoi j’ai décidé d’investir dans un studio avec de l’espace, permettant de développer mon art dans des conditions optimales et perfectionner mon travail, pour aller tutoyer la perfection que je recherche tant.

J’ai profité de la visite des lieux en travaux pour vous présenter un premier look chic qui se trouve aux antipodes du lieu dans lequel je serai. Le but, si encore il y en a un, est de créer un effet d’opposition dysharmonique où la dimension de dissonance en apparence déséquilibrée ferait du milieu environnant un instrument volontaire y prodiguant ma définition de l’élégance, à savoir l’alliance antinomique vraisemblablement incompatible entre le classique presque désuet des lieux et le contemporain.

Ce look est issu de la collection Kando de chez Uniqlo. Il s’agit d’une collection d'essentiels confortables conçus pour nous accompagner aussi bien lors de nos journées au travail que pendant notre temps libre. La collection a été conçue avec Adam Scott, golfeur professionnel, et Toray, une société de chimie, permettant d’arriver à un tissu très spécial et assez unique. Ainsi les pièces de la collection associent des coupes élégantes à un grand confort d’usage et se déclinent en trois matières différentes : elles sont toutes en stretch, légères et élaborées pour sécher rapidement grâce à la technologie DRY qui est utilisée pour leur réalisation.

Le terme Kando est, en fait, un mot japonais qui désigne le sentiment de changer pour le meilleur, d’apprécier grandement une expérience particulière.

Ici, je m’approprie cette tenue de sorte à mettre un accent sur un aspect plutôt élégant et distingué, notamment grâce aux divers accessoires que je porte. On y retrouve les gants en cuir, une pochette de costume en soie pour ajouter une touche de couleur, un pardessus en laines mélangées que je décide de porter sur mes épaules ainsi qu’un porte-documents dans les mêmes tons pour maintenir une certaine cohésion dans l’ensemble de la tenue. Mes lunettes ajoutent une attitude plus droite et rigoureuse.

La ceinture en cuir noir est, elle aussi, en parfait accord avec les chaussettes et les chaussures à franges du même coloris.

Pour ce qui est du corps de la tenue, il est composé d’un pantalon gris associé à un blazer du même ton dont le devant est simplifié pour un look plus « smart », afin de mieux répondre à mon choix. La chemise appartient au modèle Non Iron — qui a pour caractéristique d’être complètement infroissable —, elle est venue instinctivement dans l’optique de constituer un ensemble à l’allure raffinée et habillée. Le blanc de la chemise était nécessaire pour laisser subsister les dominances neutres du reste de l’habillement.


img
img

Look 2

Pour faire suite à mon principe d’opposition, ce second look, le fait jaillir au cœur même de la tenue.

Le soleil éphémère de ces derniers jours appelait déjà les rêveries des après-midi d’été. C’est dans cette allégresse qu’à la suite d’une partie de tennis, je décidai de prendre un verre dans le « club house ». Ce faisant, je porte un jeans blanc ultra-stretch, skinny et très confortable, confectionné pour un confort optimal. Les lignes verticales créent un look résolument masculin. Les poches arrière sont légèrement en diagonale pour mettre les formes en valeur. La couture latérale plus large est elle aussi en fil stretch, pour une texture plus douce. Il faut savoir aussi que le célèbre styliste Christophe Lemaire travaille désormais pour la maison japonaise.

Le styliste français passé chez Lacoste et Hermès réinvente les basiques pour en sublimer les effets. La chemise que j’arbore sur ce look, casual et ample grâce au col ouvert et à la texture souple en coton mélangé, vient démontrer tout ceci ainsi que sa volonté de créer des pièces à part entière.

Un look en apparence banal auquel le foulard noué autour du cou et les mocassins à boucle bordeaux apportent une note relativement estivale et une touche vintage, livrant à l’ensemble une empreinte rétro.


img
img

Photos complémentaires

image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image